-->

01 septembre 2016

L'été avant la guerre de Helen Simonson




Couverture L'été avant la guerre


L'été avant la guerre de Helen Simonson


Parution le 19 mai 2016
Editions Nil
672 pages

°°°
Été 1914, dans la campagne anglaise. La gentry de Rye reçoit pour un pique-nique sur le gazon fraîchement tondu. Les ombrelles et les chapeaux sont de sortie et c’est l’occasion pour Beatrice Nash, 23 ans, récemment débarquée dans la petite ville pour y prendre le poste de professeur de latin, de faire plus ample connaissance avec toutes les personnalités locales. Béatrice est orpheline de mère, et a grandi auprès de son père, un universitaire qu’elle a accompagné dans ses voyages et secondé dans ses travaux. Décédé un an plus tôt, il l’a laissée sous la tutelle de sa famille bien-pensante alors qu’elle souhaite mener une vie indépendante loin de ces collets-montés qu’elle déteste. Elle est chaperonnée par Agatha Kent qui l’a prise sous son aile : une Anglaise excentrique comme on les aime avec une bonne dose d’humour, quelques idées progressistes et une grande habileté diplomatique. Agatha a deux neveux : Daniel, qui rêve de lancer un journal de poésie à Paris, et son cousin Hugh, timide étudiant en médecine, qui courtise la fille un peu écervelée de son patron. Tous deux adoptent d’emblée la nouvelle venue. Et bientôt Hugh rougit un peu trop souvent en sa compagnie…
Mais Béatrice veut rester célibataire et devenir écrivain : deux choix difficiles pour une jeune fille instruite et sans le sou dans la société misogyne et conservatrice de ce début du siècle. Surtout, l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne vient bouleverser la petite communauté. Des réfugiés belges sont recueillis à Rye et les hommes s’engagent : Daniel, le colonel Wheaton et son fils, Snout, le petit-fils des tsiganes qui vivent en marge de la ville, et Hugh, que Béatrice voit partir avec un sentiment qu’elle peine encore à nommer….

°°°
Ce que j'en pense

Si mon été n'a pas été riche en lectures, il y a en a une qui m'a captivée pendant quelques belles journées passées sur les routes de France, c'est L'été avant la guerre de Helen Simonson. Ce magnifique roman de plus de 600 pages a pesé lourd dans mon sac et maintenant il pèse lourd dans mes coups de cœur littéraires.

C'est dans la petite ville anglaise de Rye que se déroule l'histoire.

Eté 1914.

Béatrice Nash, une jeune institutrice élevée par son père écrivain aujourd'hui décédé vient agrandir la petite communauté des habitants de Rye. Indépendante et célibataire, la jeune femme va être chaperonnée par Agatha Kent. Cette dernière est issue de la bonne société anglaise. Elle n'a pas peur des mots et oublie parfois de s'embarrasser des convenances imposées par l'époque.

Hugh et Daniel sont cousins. Radicalement opposés, ils n'en sont pas moins très attachés l'un à l'autre mais aussi et surtout à leur oncle et tante, John et Agatha Kent, chez qui ils passent leurs étés depuis de nombreuses années. Hugh étudie la chirurgie et est aussi calme que son cousin poète est impulsif.

Autour de ce quatuor éclectique gravite une multitude de personnages hauts en couleurs qui à eux tous font vivre la belle ville de Rye et qui se prépare à voir la guerre arriver et changer leur vie.
Le temps qui passe va bouleverser les certitudes de chacun pour les confronter à un avenir incertain.

Les descriptions magnifiquement écrites donnent vie à ce roman. Les personnages et les paysages me semblaient si réels pendant ma lecture. L'écriture de Helen Simonson a beau respecté le vocabulaire de l'époque, elle n'en reste pas moins fluide et très agréable.

L'été avant la guerre est un roman qui oscille entre roman d'apprentissage, roman historique et romance. Il aborde des sujets riches et lourds, encore parfois d'actualité aujourd'hui comme l'inégalité sociale, l'émancipation de la femme ou ai-je envie de dire l'homosexualité. Pour cette dernière approche, si elle reste très sous-entendue dans le livre de Helen Simonson, elle a le mérite d'être présente. Du moins, je l'ai interprétée de cette manière.

Cette lecture a marqué mon été et je continue à y repenser fréquemment. Je me suis attachée à Rye et ses habitants. J'aurais voulu ne pas quitter le cocon de lecture dans lequel m'a plongée Helen Simonson. Je ne peux que vous conseiller de lire ce très beau livre qui saura vous toucher j'en suis sûre et vous emportera dans cette belle campagne anglaise où vous ne manquerez pas de vous attacher à tous ceux que vous croiserez sur le chemin de votre lecture.



Extrait du livre et notation


"Le monde change, mademoiselle Nash, mais très lentement. J’espère que grâce au travail que j’accomplis et à celui que vous accomplirez, nous contribuerons à faire progresser l’intelligence et le mérite et aiderons notre pays à aller de l’avant. – Dois-je supposer, madame, que vous soutenez la cause des femmes ? demanda Beatrice. – Grands dieux non ! riposta Agatha. Ces scènes d’hystérie dans les rues sont affreusement dommageables. Ce n’est qu’à travers des activités aussi raisonnables que les conseils d’administration scolaire et les bonnes oeuvres, sous la conduite de nos gentlemen les plus respectés et les plus instruits, que nous prouverons notre valeur aux yeux de Dieu et de nos prochains. N’êtes vous pas de cet avis, mademoiselle Nash ? » Beatrice n’était pas du tout sûre de l’approuver. Elle aurait bien voulu, pensait-elle, être autorisée à voter et à passer un diplôme à Oxford, l’université qu’avait fréquentée son père. Les gentlemen les plus instruits eux-mêmes ne semblaient guère pressés de remédier sans combat aux injustices faites aux femmes."

 5

12 commentaires:

  1. J'ai vraiment hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que t'encourager à le faire. Si je pouvais, je le relirais.

      Supprimer
  2. Il a l'air génial celui-ci, j'ai hâte qu'il sorte en poche !

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve toujours super intéressant de me plonger dans des livres de cette période ! Ca pourrait etre sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est intéressant. Ça permets de s'évader tout en découvrant des périodes de l'histoire.
      Je te le conseille fortement.

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup votre nouveau design :)
    L'été avant la guerre me tente depuis sa sortie donc je suis contente de voir un nouveau avis positif ! J'ai hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le compliment sur le nouveau design :)
      L'été avant la guerre vaut vraiment le détour!

      Supprimer
  5. C'est un livre que j'ai troooop hâte de lire, il a l'air génial ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme, il est vraiment bien. Et le mot est faible.

      Supprimer
  6. J'ai adoré ce livre. C'est affectivement comme un petit cocon qu'on ne veut pas quitter :)

    RépondreSupprimer