-->

28 novembre 2016

Agatha Raisin enquête : La quiche fatale - Tome 1 de M. C. Beaton

Couverture 96, tome 1 :  La sixième corde









Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'effondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin.





  • Agatha Raisin enquête : La quiche fatale - Tome 1 de M. C. Beaton
  • Parution juin 2016
  • Editions Albin Michel
  • 319 pages
     
Avis de Marine

La première fois que j'ai entendu parler du livre La quiche fatale de MC Beaton, c'était sur l'ancien blog de Book in Sofa que vous pouvez retrouver aujourd'hui sur son nouveau blog de chroniques brèves.

C'est la couverture colorée et un peu rétro qui m'a d’abord tapé dans l’œil. J'ai totalement craqué sur l'illustration et sur le titre. Un grand bravo à l'auteure pour son originalité et aux éditions Albin Michel pour l'édition de ce saga. Le résumé de La quiche fatale n'est pas en reste puisque qu'il nous annonce à mots cachés une histoire haute en couleurs menée par une enquêtrice improvisée du nom gourmand d'Agatha Raisin.

Combinez tous ça aux nombreuses critiques positives et vous comprendrez bien que je n'ai pas pu attendre longtemps avant de me procurer ce livre.

Agatha Raisin décide de vendre son entreprise de relations publiques pour prendre une retraite anticipée dans un petit village des Costwolds, Carsely.

Terminée la vie Londonienne si chère à son cœur. Bonjour la vie à la campagne.

Ironique quand on sait qu'Agatha est une citadine pure souche et que son nouveau lieu de villégiature a toutes les qualités d'une petite bourgade : absence de centre commercial et de traiteur, commérages en séries , et le meilleur pour la fin. Une grande méfiance des habitants envers les nouveaux arrivants...

Agatha a beaucoup de difficultés à s'adapter à sa nouvelle vie et à s'intégrer dans la communauté de Carsely. Elle va d'ailleurs régulièrement respirer l'air pollué de Londres pour se ressourcer.

Son caractère fonceur va la contraindre à rejoindre La société des dames. Un regroupement de femmes qui participent à la vie du village. L'heure est à la préparation du concours de la meilleure quiche. Bien décidée à ne pas se démarquer, Agatha compte bien participer au concours mais étant une piètre cuisinière, elle va devoir ruser pour livrer une quiche digne de ce nom afin de tenter de remporter la compétition.

Le grand jour est enfin arrivé mais il ne va pas se dérouler comme prévu. Un membre du jury va mourir. Et la dernière chose qu'il a mangé n'est autre que la délicieuse quiche d'Agatha....

La cinquantenaire va alors se lancer dans une enquête qui va faire du remue-ménage dans le village. Avec son franc parler et son statut d'intrus, Agatha ne va pas s'attirer les sourires des habitants. La seule personne qui semble l'apprécier est un jeune policier qui va veiller à ce que les frasques de l'ancienne Londonienne ne se retournent pas contre elle.

La quiche fatale change des romans policiers habituels. L'ambiance un peu vieillotte du village de Carsely et de ses habitants tranche avec la modernité d'Agatha. Si j'ai beaucoup apprécié l'environnement dans lequel baigne l'histoire, je ne peux pas en dire autant pour mes sentiments envers notre héroïne. J'ai vraiment eu du mal à apprécier le personnage d'Agatha que j'ai trouvé un peu trop froid et lisse. Son répondant m'a tiré des sourires mais pas assez pour rehausser mon ressenti envers son personnage.

Si je fais abstraction, difficilement, de l'enquêtrice, l'enquête en elle même était très agréable à lire. J'ai été baladée dans tous les sens, j'ai douté de tous les protagonistes jusqu'au dénouement final qui si il n'est pas explosif, quoique, corresponds parfaitement à l'ambiance générale du roman.

Humour, enquête, personnages originaux, ambiance kitsch. Ce polar au féminin ne m'a pas totalement conquise mais m'a détendu et m'a fait passer un bon moment. Malgré mes sentiments envers le personnage d'Agatha, je lirais la seconde enquête qui si j'en crois ses lecteurs, est bien meilleure que la première.


Extrait du livre  

" En outre, bien que posséder une certaine dose de charme représente un atout dans le domaine des relations publiques, Agatha en était totalement dépourvue. Elle parvenait à ses fins en incarnant à elle seule les deux personnages du numéro "gentil flic-méchant flic", usant tantôt d'intimidation, tantôt de cajoleries avec ses interlocuteurs. Les journalistes n'accordaient souvent de la place à ses clients dans leurs colonnes que pour se débarrasser d'elle.
"
  
Note de Marine
 5

11 commentaires:

  1. J'ai entendu parler de ce livre quelques fois et franchement, il me tente bien avec son petit côté décalé.

    RépondreSupprimer
  2. Je te conseille en effet le second volet des aventures d'Agatha. Pour ma part, le troisième m'attend dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'en ai pas entendu parler, personnellement. Après ta chronique, je n'ai pas vraiment envie de lire !

    RépondreSupprimer
  4. Je vais essayer de caser la lecture du T1 ce mois-ci, Agatha me fait trop envie même si je sais du coup que le personnage n'est pas des plus attachants.

    RépondreSupprimer