-->

24 avril 2017

Une Mère de Alejandro Palomas




Afficher l'image d'origine


Une Mère de Alejandro Palomas

Parution le 16 mars 2017
Editions Le Cherche Midi
320 pages

°°°
Barcelone, 31 décembre. Amalia et son fils Fernando s'affairent en attendant leurs invités. En ce dîner de la Saint-Sylvestre, Amalia, 65 ans, va enfin réunir ceux qu'elle aime. Ses deux filles, Silvia et Emma ; Olga, la compagne d'Emma, et l'oncle Eduardo, tous seront là cette année. Un septième couvert est dressé, celui des absents.

Chacun semble arriver avec beaucoup à dire, ou, au contraire, tout à cacher. Parviendront-ils à passer un dîner sans remous ?
Entre excitation, tendresse et frictions, rien ne se passera comme prévu.

Alejandro Palomas brosse avec humour le portrait d'une famille dont les travers font inévitablement écho à nos propres expériences, et celui d'une mère loufoque, optimiste, et infiniment attachante. Une mère profondément humaine, à qui il reste encore quelques leçons à transmettre à ses grands enfants : au cours de cette longue nuit, secrets, mensonges, non-dits et autres révélations familiales vont éclater.

Prenez place à table. Vous allez être servi !


°°°

Ce que j'en pense

Je remercie Babélio et les éditions Le cherche Midi pour leur confiance et pour l'envoi de ce livre.

Le roman d'Alejandro Palomas nous emmène à Barcelone, un soir de 31 décembre. Une mère s'apprête à fêter la nouvelle année avec toute sa famille réunie pour la première fois depuis des années, depuis le départ brutal de son mari. Ses trois enfants, aujourd'hui adultes et soumis aux épreuves de la vie, vont l'entourer de leurs mots/maux, de leurs souvenirs et leurs envies d'avenir.

Amalia est une mère fantasque, fragile, drôle aussi. Mais derrière sa frêle apparence se cache une femme forte qui savoure les petits plaisirs que la vie lui offre. Ce dernier jour de l'année est pour elle une magnifique occasion de resserrer les liens avec Fern, Silvia et Emma, ses trois enfants que tout pourrait opposer mais qui sont inextricablement liés par leurs liens de sang et par l'amour qu'ils portent à celle qui a contribué à faire d'eux ceux qu'ils sont aujourd'hui.

Dès les premières pages, Alejandro Palomas nous intègre dans cette drôle de famille et nous laisse entrevoir les forces et les faiblesses de chacun. Sa plume oscille entre humour et gravité et nous fait nous remémorer nos propres repas de familles. Quand l'auteur ne nous invite pas à la table de cette famille espagnole, il nous emporte dans les souvenirs de chacun pour après mieux nous replonger dans leur présent et nous offrir des scènes familiales fortes et intimes.

Une mère est un roman qui cache bien son jeu. Derrière sa très belle couverture fleurie et colorée et son résumé badin s'offre au lecteur une histoire humaine, émouvante et forte.
Les personnages qui composent cette famille sont originaux et attachants. On ne peut s'empêcher en assistant à ce repas de famille de penser à nos propres regroupements familiaux et à nos proches. Si s'identifier aux personnages d'Alejandro Palomas n'a pas été une chose aisée pour moi, j'ai trouvé quelques similitudes entre ma propre mère et Amalia qui m'ont fait sourire plus d'une fois.

Une mère de Alejandro Palomas est un livre qui a su me toucher par sa profondeur et par son approche des liens familiaux qu'il traite avec sensibilité et sincérité. La galerie de personnages qui composent ce roman ne m'a pas toujours atteinte mais ils ont tous à un moment ou un autre réussi à toucher une corde sensible, ce qui m'a permis de mieux les comprendre.

Je ne peux pas dire que cette lecture m'ait emportée comme d'autres ont pu le faire mais je ne peux pas dire non plus que je n'ai pas appréciée de siéger à la table de cette famille pendant quelques heures et d'apprendre à connaître les membres qui la compose. Une lecture qui me laisse pensive...


Extrait du livre et notation

" Je me demande comment tu as pu pardonner à papa.
Elle reçoit ma phrase avec un petit recul du corps comme pour amortir le coup. Puis elle regarde le ciel et sourit :
J'ai pardonné à mon mari (...) . Pas à votre père.
"

 5

8 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a, comme toi, touché.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu la jolie couverture de ce roman un peu partout, notamment sur Instagram. ^^ Je ne sais pas si je le lirai, je ne suis pas très contemporaine, mais j'avoue que je trouve le résumé assez intrigant. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette couverture est sublime, difficile de passer à côté en effet.
      Peut-être est ce un roman contemporain qui te plaira plus que d'autres :)

      Supprimer
  3. C'est un roman qui m'a fait beaucoup réfléchir, il m'a aussi beaucoup surprise. Je ne m'attendais pas à ce qu'il soit construit ainsi et j'avoue avoir été très étonnée de voir que le narrateur était un homme. Mais c'est un roman magnifique à mes yeux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'attendais aussi à ce que le narrateur soit une femme. Étonnant comme idée quand on y pense. Les mère ont autant de filles que de garçons après tout.

      Supprimer