-->

28 avril 2017

La plage de la mariée de Clarisse Sabard




Afficher l'image d'origine


La plage de la mariée de Clarisse Sabard

Parution le 17 mars 2017
Editions Charleston

448 pages

°°°
2015, Nice.

Zoé, 30 ans, est en pleine dispute avec sa conseillère Pôle Emploi lorsque sa vie bascule. Ses parents viennent d'avoir un grave accident de moto. Son père est décédé sur le coup, sa mère est trop grièvement blessée pour espérer survivre, mais encore assez lucide pour parler. Elle va révéler à Zoé qu"elle lui a menti depuis toujours : l'homme qui l'a élevée n'est pas son véritable père. Elle donne un seul indice à sa fille pour retrouver son père biologique : « La Plage de la mariée ».
Après quatre mois de déni, Zoé finit par craquer et part à la recherche de la vérité. Elle atterrit en Bretagne et se fait embaucher dans une « cupcakerie » tenue par une ancienne psychologue franco-américaine, Alice. Dans ce salon de thé, plusieurs personnages se croisent et voient leurs destins se mêler, tandis que Zoé part à la recherche de son père et tente de comprendre pourquoi sa mère lui a menti durant toute ces années.


°°°

Ce que j'en pense

Après Les lettres de Rose, le premier roman de Clarisse Sabard que j'ai eu le plaisir de lire l'année dernière, j'ai retrouvé sa belle écriture avec La plage de la mariée.

Le charme de sa douce écriture a encore une fois opéré. La plage de la mariée m'a emporté en terre Bretonne et même après avoir terminé ma lecture, une petite partie de moi est restée là bas.

Zoé mène une vie agréable à Nice. Vendeuse dans une petite boutique de robes vintages, elle profite de sa petite trentaine avec ses meilleurs amis. Mais son équilibre va basculer irrémédiablement quand ses parents vont être tous les deux victimes d'un accident de moto. Si son père est décédé sur le coup, sa mère va confesser à sa fille un lourd secret avant de succomber à son tour. Le père que Zoé a tant aimé, l'homme qui l'a élevée, n'est pas son père biologique.

D'abord ensevelie par la douleur, Zoé va peu à peu relever la tête et accepter les conséquences de la terrible confession que lui a faite sa mère avant de décéder. Sa vie à Nice n'a plus la même saveur, plus rien ne l'y retient vraiment.

Encouragée par ses meilleures amis, Zoé va boucler ses valises et partir à la rencontre de son passé et se construire sa nouvelle histoire en partant pour une durée indéfinie en Bretagne.

En arrivant sur place, Zoé ne pensait pas qu'en plus de trouver des réponses aux questions qu'elle se pose, elle trouverait aussi un emploi dans une Cupcakerie et encore moins qu'elle se ferait de nouveaux amis et qu'elle rencontrerait l'amour.

Les magnifiques paysages Bretons encadrent l'histoire de Zoé et ont offert à la lectrice que je suis des heures de lectures émouvantes et captivantes. La quête identitaire de Zoé ne sera pas la seule à occuper ses pensées. Sa rencontre avec le beau Nicolas fera découvrir à la jeune femme des sentiments qu'elle ne pensait pas pouvoir-vouloir ressentir.

Pour Zoé, la Bretagne n'est plus seulement une belle région. C'est maintenant l'endroit où elle s'est (re)trouvée, là où est sa place, près des siens, près de cette nouvelle famille qu'elle s'est reconstituée.

Clarisse Sabard m'a encore une fois fait voyager avec son nouveau roman. Je me suis attachée à la belle galerie de personnages qui composent La plage de la mariée. Leur simplicité et leur naturel les rends si accessibles que je suis presque sûre que si je me perdais dans les rues de la petite ville de Plouharmor, je pourrai tous les voir accouder au comptoir de la Cupcakerie en train de se régaler de la présence des uns et des autres.

Comme dans son précédent roman, la quête identitaire est au cœur de l'histoire mais aussi les sentiments qui peuvent lier des êtres de bien des manières. La plage de la mariée est un roman qui fait du bien. La plume légère et douce de Clarisse Sabard est comme un baume qui apaise tout sur son passage. Pour la seconde fois, Clarisse Sabard m'a conquise avec une histoire familiale et romantique qui m'a subjuguée du début à la fin.


Extrait du livre et notation

" Une personne peut être perçue de manière totalement différente, d'un individu à l'autre. Tu risques d'entendre plusieurs versions radicalement opposées, selon les gens. Mais l'essentiel, c'est le souvenir que toi, tu garderas d'elle. Telle que tu l'as connue. Tout ce qu'on pourra te dire doit avant tout t'aider à reconstituer un puzzle aux pièces éparses. Pas à en modifier le dessin.
"

 5

10 commentaires:

  1. Je pense qu'il va rejoindre ma PAL d'ici peu ^^

    RépondreSupprimer
  2. Il rejoindra ma pal aussi , un très beau billet qui donne envie de foncer chez un libraire. Merci

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas encore lu Les lettres de Rose (bien que ma Maman PopCorn menace de m'assommer avec le roman si je continue sur cette voie) mais la Plage de la Mariée me tente aussi énormément.
    Très jolie chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais faire comme Maman PopCorn et t'assommer avec ces deux magnifiques romans si tu ne les lis pas. Hihihihi

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup les romans qui tournent autour d'une quête identitaire, d'un secret de famille. Le fait que cela se passe à notre époque n'est pas l'aspect du roman qui m'emballe le plus, mais j'ai entendu beaucoup de bien de ce roman, je pense que je le lirai un jour ou l'autre. Déjà, je voudrais commencer par Les Lettres de Rose, qui m'a l'air vraiment sympathique et qui a une couverture magnifique. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. As tu lu Les lettres de Rose depuis ? Il est tellement beau ce roman !

      Supprimer
  5. J'ai très envie de lire ce livre. Etant bretonne ça sera un plaisir d'avoir un décor sur les terres bretonnes ^^

    RépondreSupprimer