-->

18 mai 2016

[RDV] Club de lecture - Avril 2016

Tous les mois, nous participons au club de lecture Lire @ Clermont-Ferrand.

Chaque séance se déroule toujours de la même façon : dans une première partie les membres du club discutent du livre du mois qu'ils ont tous lu et dans une seconde partie chacun présente ses lectures récentes et en cours. Le tout dans une ambiance conviviale, bien sûr !
Voici donc un résumé de la séance du 16 mai 2016 (comptant pour la séance d'avril) traitant de :

Le Cercle des poètes disparus

Le livre du mois

Ce livre a soulevé l'enthousiasme général quand il a été proposé, la plupart des membres ayant vu et apprécié le film. 

Tout le monde trouvait intéressant de lire le livre ayant inspiré un film aussi célèbre. Simplement nous n'étions pas au courant d'un léger détail qui change tout : le film est sorti en 1989 et le livre en... 1990 !

Alors effectivement le livre est à l'image du film. Il est même parfaitement à l'image du film... On n'apprends rien de plus, tellement il est fidèle à l'histoire initiale. Du coup cela reste une lecture agréable d'une très belle histoire mais au niveau de la "création artistique" de l'auteur on repassera.

La seule différence apportée par le livre est le rythme : en lisant nous avons plus de temps pour se poser des questions sur les personnages ou les situations. Certains trouvent cela bien, d'autres n'aiment pas les questions sans réponse.

Bref pour conclure cette séance du club, on peut dire que de l'avis général on vous conseille vivement... le film !


L'avis de Marine : Je suis une des seules à ne pas avoir vu le film, du coup je ne savais pas à quoi m'attendre. Si ce roman m'a plu dans l'ensemble, un manque d'aprofondissement de l'histoire et des personnages m'a laissé trop de questionnements ce qui a un peu atténué mon plaisir.

L'avis de Camille : J'ai passé un bon moment de lecture avec ce petit livre très court. Par contre j'ai été très déçue d'apprendre qu'il était copié inspiré du film. Ceci dit, cela m'a donné l'occasion de regarder le film et j'ai été charmée donc l'un dans l'autre je n'ai pas tout perdu !


Les lectures des membres




Prochaine séance le lundi 30 Mai
avec Le Journal intime d'un arbre de Didier Van Cauwelaert

16 commentaires:

  1. J'aimerais bien faire partie d'un club de lecture, apparemment il y avait un club lire@montpellier mais il n'est plus en activité... Je n'arrive pas à en trouver un...
    En tout cas ce sont de très bonnes lectures :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le club Lire @ Montpellier n'est plus ouvert en effet. Une de ses fondatrices est à celui de Clermont maintenant. J'ai comme projet de redescendre à Montpellier d'ici la fin de l'année, j'espère bien en retrouver un ;)

      Supprimer
  2. J'ai énormément aimé ce livre (et le film d'ailleurs) :).

    RépondreSupprimer
  3. Bon et bien vu ce qui est ressort de vos échanges, ça me donne surtout envie de revoir le film :)

    RépondreSupprimer
  4. Ah le cercle des poètes disparus je l'ai relu récemment et j'ai adoré comme le film d'ailleurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le film remporte tout les suffrages on dirait.

      Supprimer
  5. Je ne savais pas que le livre était sorti après le film... Du coup, ça ne motive pas trop à le lire ^^

    RépondreSupprimer
  6. Un super film avec le regretté Robin Williams ! :'( Certes dommage que le roman soit inspiré du film mais je l'ai quand même bien aimé :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le film est magnifique donc forcément le livre est pas mal puisque c'est un "copié-collé" par écrit...

      Supprimer
  7. Pas un roman qui m'attire et votre article ne m'aide pas à me lancer ^^ Je préfère passer mon tour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non, faut laisser tomber ce roman et regarder seulement le film qui est magnifique...

      Supprimer
  8. J'étais intriguée en voyant le titre, car je ne savais pas que le film était tiré d'un bouquin. Du coup, j'étais super motivée. Mais finalement, non, vu que c'est l'inverse et que j'ai adoré le film. Je préfère garder cette image-là, finalement.

    RépondreSupprimer