-->

06 juillet 2017

La ferme des Miller de Anna Quindlen




Afficher l'image d'origine


La ferme des Miller de Anna Quindlen


Parution le 18 mai 2017
Editions Belfond
320 pages

°°°
Histoire d'amour, drames, secrets inavouables : à travers le destin d'une famille de Pennsylvanie, Anna Quindlen donne à lire tout un pan de l'histoire américaine de la seconde moitié du XXe siècle.
Petite fille précoce et curieuse, Mimi mène une enfance protégée dans la ferme familiale. Il y a là Bud, son père cultivateur et répare-tout ; Miriam, sa mère infirmière ; ses deux frères, le taiseux Eddie et le caïd séducteur Tommy ; ainsi que Ruth, sa tante, qui, pour une raison étrange, ne s'éloigne jamais de la maison. Un monde rassurant, fait d'éclats de rire et de joie, que Mimi pense immuable. Mais nous sommes en 1966 et ces jours heureux sont comptés...

La guerre du Vietnam qui laisse Tommy à jamais meurtri, la maladie qui frappe Bud, les drames passés de la tante Ruth... et cet impensable projet du gouvernement de transformer leur vallée en barrage. Ce monde que Mimi aime tant disparaîtrait englouti sous les eaux ? Qui désormais pour sauver la ferme et ses habitants ?
Alors qu'elle envisageait de quitter le village pour suivre des études de médecine et retrouver son amour d'enfance, Mimi va devoir faire un terrible choix.


°°°
Ce que j'en pense

Je remercie Claire et les éditions Belfond pour leur confiance et pour l'envoi de ce livre.

La magie de la littérature c'est qu'elle peut nous couper de la réalité, nous faire voir du pays, nous faire vivre des vies qui ne sont pas les nôtres, nous faire ressentir des émotions très fortes...

La ferme des Miller de Anna Quindlen fait parti des romans qui ont tout ces pouvoirs.

Miller's Valley a vu plusieurs générations de Miller défiler sur ses terres. En 1966, c'est la famille de la jeune Mimi, 11 ans, qui y habite avec son père Bud qui passe ses journées à travailler la terre et à réparer tout ce qui lui passe entre les mains, avec sa mère infirmière, avec ses deux frères Tommy et Eddy qui sont radicalement différents et sa tante Ruth qui refuse de sortir de sa maison pour des raisons qui sont inconnues à Mimi.

Le cocon protecteur dans lequel grandit Mimi depuis sa naissance va être fragilisé par les manœuvres sournoises que la vie a décidé de leur faire endurer à tous.

C'est à travers le regard de Mimi que Anna Quindlen va nous livrer des pans de vie de la famille Miller. Les souvenirs défilent en même temps que le temps passe. Mimi va poser sur sa vie et celle de sa famille un regard toujours plus mature.

La guerre du Viet-Nam, les menaces d'inondation de Miller's Valley, l'enfermement de sa tante, la maladie de son père... La conjoncture retient Mimi dans sa ville natale auprès des siens. Son avenir elle le repousse ou le force à emprunter de nouvelles voies.

La ferme des Miller est porté par tous les membres de la famille Miller. Si c'est les mots de Anna Quindlen qui les mettent en scène, c'est le personnage de Mimi qui les rends si vivants. Tous si différents mais tous attachants, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir leur histoire personnelle et familiale.

Je me suis laissée porter tout le temps de ma lecture par les souvenirs de Mimi qui a fait accélérer le temps. Les minutes se sont transformées en années, les heures en décennies. Je me suis attachée à cette famille « ordinaire » que j'ai pu voir grandir, mûrir, vieillir pendant que l'environnement dans lequel elle évoluait n'a eu de cesse de se transformer.

La ferme des Miller est une belle et grande fresque familiale qui plonge son lecteur dans un petit coin de l'Amérique des années soixante. La simplicité de cette famille donne encore plus de richesse à l'histoire de la famille Miller de Miller's Valley. Le ton plein de douceur du roman de Anna Quindlen m'a emporté pendant quelques délicieuses heures sans jamais me relâcher. Cette lecture est un coup de cœur qui me rappelle que la simplicité est parfois préférable à l'originalité.


Extrait du livre et notation


"Dans mon esprit, l'enfance consistait en majeure partie à essayer de comprendre les adultes et de prévoir ce qu'ils allaient faire, puisque toutes leurs actions avaient des répercussions sur moi d'une façon ou d'une autre."

 5

14 commentaires:

  1. Je le veux !! :) Tu m'a donné super envie :)

    RépondreSupprimer
  2. Devant un tel enthousiasme, je le note !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis en pleine lecture de ce livre. Je lis sur une liseuse et j'ai mis la phrase citée par toi en surbrillance. Elle est tellement vraie.
    Bonne soirée, FLaure

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien les grandes fresques historiques et familiales, celle-ci pourrait me plaire, je pense et, ça tombe bien, je croise La Ferme des Miller partout sur les blogs ou Instagram, en ce moment ! ;) Je crois que ta chronique va m'inciter à inscrire ce roman dans ma WL ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors La ferme des Miller est dans ta WL ?

      Supprimer
  5. Je n'arrête pas de voir ce roman partout, je vais me laisser séduire !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai entendu énormément de bien de ce roman, je suis vraiment curieuse de le découvrir !

    RépondreSupprimer
  7. Réponses
    1. J'ai hâte d'en lire un autre de cette auteure !

      Supprimer