-->

27 juin 2016

Vous n'aurez pas ma haine de Antoine Leiris











     
Ancien chroniqueur culturel à France Info et France Bleu, Antoine Leiris est journaliste. Vous n’aurez pas ma haine est son premier livre.: le crime n'existe pas dans le parfait État socialiste, il s'agit d'un accident. L'affaire est classée mais le doute s'installe dans l'esprit de Léo. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l'exil avec sa femme, Raïssa, elle-même convaincue de dissidence. C'est là, dans une petite ville perdue des montagnes de l'Oural, qu'il va faire une troublante découverte : un autre enfant mort dans les mêmes conditions que l'" accident " de Moscou. Prenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d'eux des ennemis du peuple...
                 
  • Vous n'aurez pas ma haine de Antoine Leiris
  • Parution Mars 2016
  • Editions Fayard
  • 144 pages
     
Avis de Marine

Le 13 novembre 2015, notre pays a été touché en plein cœur. 

Plus de 300 de nos concitoyens ont été grièvement blessés et 130 autres ont péri sous les balles tirés par des terroristes. 

Parmi ces 130 victimes, il y a avait la femme d'Antoine Leiris, Hélène, qui était aussi la maman d'un petit garçon de 17 mois, Melvil. 

Antoine Leiris a laissé sortir ses mots-maux- dans une lettre qu'il a divulgué sur les réseaux sociaux quelques heures après les attentats. Sa missive a fait le tour du monde et a ému des milliers de personnes. 

Ce journaliste de métier a décidé de donner une suite et une fin aux mots qu'il avait laissé sortir après avoir appris que sa vie allait devoir se faire sans sa moitié, la mère de son enfant. Vous n'aurez pas ma haine est le premier livre d'Antoine Leiris. 

Qualifier ce livre de roman serait un sacrilège. 

Les pages qui composent son livre sont des instants de vie, d'une nouvelle vie que des rebelles lui ont imposé. Pas une fiction. 

Ce sont les mots d'un père qui se force à continuer à vivre pour le bien-être de son fils. Ce sont les mots d'un homme à qui on a arraché brutalement l'amour de sa vie. Ce n'est pas les mots d'un journaliste, d'un romancier mais les mots d'une victime.

Vous n'aurez pas ma haine c'est le récit d'un homme qui illustre comme personne le mot dignité. 

Que ce soit avec ses écrits ou avec sa voix, Antoine Leiris m'a touché, m'a ému, m'a fait pleurer. 

Et j'en ai honte. Qui suis-je pour verser des larmes alors que sa famille, comme beaucoup trop d'autres, ont été privés de leurs proches alors qu'ils vivaient une belle soirée de Novembre. 

Je suis une lectrice qui a été touchée en plein cœur par les mots simples et percutants d'Antoine Leiris. Je suis une maman qui n'ose imaginer la force qu'il faut pour mener le combat que l'on lui a imposé de mener à lui et à son petit garçon. Je suis une femme qui n'ose imaginer comment on peut vivre après de telles épreuves. 

 Antoine Leiris et ses mots qui composent Vous n'aurez pas ma haine sont émouvants, beaux, durs... Ils font réfléchir sur les priorités de la vie qui peut malheureusement nous être ôtée sans préavis... 


Extrait du livre
   
"Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n’aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a faits à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son cœur. Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. […]." 

   Note de Marine

Aucune note ne viendra accompagner cette critique littéraire. 
Comment pourrais-je attribuer une notation à la douleur et au combat de vie d'Antoine Leiris, cet homme qui mène dignement ce combat que la vie lui a imposé ?

4 commentaires:

  1. C'est une lecture qui me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai en ebook grâce à une Booktubeuse qui a eu un coup de coeur. J'ai vraiment envie de le découvrir mais je pense qu'il faut être dans une bonne période pour lire un témoignage.

    RépondreSupprimer
  3. C'est mon prochain achat. Sa lettre m'avait beaucoup ému à l'époque, en même temps, comment ne pas l'être. Merci pour cette belle chronique.

    RépondreSupprimer