-->

07 mai 2018

Mascarade de Ray Celestin


Mascarade de Ray Celestin


Parution le 1 février 2018
Editions 10-18
624 pages

°°°
Du ghetto noir aux riches familles blanches, en passant par la mafia italienne tenue par Al Capone, Chicago vit au rythme du jazz, de la prohibition, et surtout du crime. Alors que des mafieux et des politiques meurent empoisonnés après un dîner, les détectives Michael Talbot et Ida Davis enquêtent sur la disparition, à la veille de leur mariage, d'un couple de fiancés appartenant à la plus riche dynastie de la ville. Au même moment, Jacob Russo, photographe pour la police, se trouve confronté à une scène de crime qui lui en rappelle effroyablement une autre.


°°°
Ce que j'en pense


Après l'ambiance cosmopolite de la Nouvelle-Orléans, Ray Célestin nous emporte à Chicago en 1928 dans son nouveau roman 
Mascarade .
Les trafics liés à la prohibition sont à leur apogée, la mafia règne en maîtresse sur la ville et les noirs et les blancs se mêlent les uns aux autres sur fond de musique jazzy.

Après avoir quitté La Nouvelle-Orléans, les détectives Ida Davies et Michael Talbot travaillent pour l'agence Pinkerton à Chicago. Reconnus pour la résolution d'affaires importantes, le duo de détectives va être amené à résoudre une affaire épineuse. Une jeune fille de bonne famille a disparu ainsi que son fiancé. Les nombreuses zones d'ombre qui entourent ce drame vont balader Ida et Michael à travers la ville des vents et les amener à relier plusieurs affaires entre elles.
Deux autres points de vus participent à la construction de l'histoire. Celui de Jacob, un rescapé de guerre devenu photographe pour la police et de Dante, un mafieux qui travaille pour Al Capone.

Les trois voix construisent séparément dans un premier temps puis ensemble le puzzle qu'est l'histoire de Ray Célestin. Tout le charme de ce roman repose sur le fait que l'auteur s'est basé une nouvelle fois sur des faits-réels. Bien que quelques libertés aient été prises comme il l'indique à la fin du livre, Ray Célestin a ancré son histoire dans la réalité de l'époque. À Louis Amstrong déjà découvert dans Carnaval, viennent s'ajouter d'autres personnalités qui ont marqué l'histoire de différentes manières comme Al Capone, connu pour avoir été l'un des plus célèbres mafieux.

Comme dans son livre Carnaval, Ray Célestin donne à son histoire un rythme traînant mais justement maîtrisé. Les indices se dévoilent puis se recoupent pour nous amener à un dénouement captivant qui met en lumière de nouvelles perspectives pour la suite. Car chers lecteurs, nous aurons le plaisir de poursuivre notre découverte du jazz et de la mafia dans deux prochains romans qui se dérouleront toujours en Amérique mais à deux époques différentes.

Mascarade est un polar historique qui se lit sans empressement mais qui malgré son rythme calme m'a tenu en haleine du début à la fin. Après la découverte de La Nouvelle-Orléans, Chicago et son histoire sur fond de musique jazzy et de trafics politico-mafioso m'ont conquise.

Je remercie Lucile et les éditions 10-18 pour leur confiance et l'envoi de ce livre.


Extrait du livre et notation
"Chicago reposait sur la ségrégation, sur ses limites et ses frictions, et le jazz était une oasis qui permettait d'y échapper."

 5

2 commentaires:

  1. J'avais repéré les jolies couvertures des romans de Ray Celestin, en librairie mais aussi sur Instagram, où j'ai beaucoup croisé ces romans. :) Je ne me suis pas encore décidée mais je les garde dans un coin de ma tête. Ces lectures m'ont l'air plutôt sympa ! ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai lu que le deuxième et j'ai vraiment aimé ! Je me demande si la suite va sortir !

    RépondreSupprimer